Auto-hypnose : Utilisez un lieu ressource

mer rochers
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faciliter l’entrée en état d’hypnose, ça vous dit ?! Découvrez dans cette vidéo comment vous pouvez le faire en utilisant un lieu ressource lors de votre séance d’auto hypnose !

Pour résumer, comment utiliser le lieu ressource en hypnose :

  • Le fait de créer des habitudes rend les choses plus faciles
  • Vous allez donc créer un lieu ressource que vous allez utiliser à chaque séance, pour indiquer à votre inconscient que ce lieu est synonyme d’état d’hypnose
  • Un lieu ressource est un endroit, réel ou imaginaire, dans lequel vous vous sentez bien et où vous êtes seul(e)
  • Commencez votre séance d’auto-hypnose par l’induction de votre choix, puis visualisez votre lieu ressource (vous pouvez imaginer le moyen de votre choix pour vous y rendre : téléportation, un chemin, une navette, un tapis volant… amusez vous !)
  • Immergez vous dans ce lieu : images, environnement sonore, sensations, odeurs,… et ressentez-en les bienfaits (détente ou autre)
  • A terme, la simple évocation de ce lieu vous permettra d’entrer plus facilement en état d’hypnose

Faites moi rêver en me laissant quelques mots en commentaire pour me décrire votre lieu ressource ! 😉

L’article dont je parle dans la vidéo : « Les sens au service de l’hypnose ».


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   

11 commentaires sur “Auto-hypnose : Utilisez un lieu ressource”

  1. Retour de ping : Jour 1, Mon défi : 30 jours d'auto-hypnose à partager avec vous - A nous l'hypnose

  2. Retour de ping : Jour 2, Mon défi : 30 jours d'auto-hypnose à partager avec vous - A nous l'hypnose

  3. Salut Virginie,

    Mon lieu ressource est en constante évolution. Il y a un gros arbre à l’entrée avec un tronc rugueux contre lequel me ressourcer. Un paillasson avec écrit « Bienvenue » parsemé de feuilles d’automne. Puis j’avance, je renifle le parfum d’un massif de verveine et de menthe sur ma gauche, puis je vais cueillir quelques grosses fraises sur ma droite. Ensuite, au centre, il y a un toboggan en pierre polie que j’emprunte pour descendre sur un petit plage de sable qui borde une cascade naturelle au milieux d’un canyon. Encore beaucoup d’autres choses dans mon lieu ressource pour agrémenter mes balades (et mes siestes !!!) 🙂

    1. Merci Valentine pour ce partage, c’est génial !!! Quand j’exerçais en cabinet, j’avais l’habitude que les personnes me décrivent leur lieu ressource… ça me manquait ! 😉 🙂
      Très joli lieu en tout cas, que j’imagine parfaitement 😉

  4. Retour de ping : Jour 3, Mon défi : 30 jours d'auto-hypnose à partager avec vous - A nous l'hypnose

  5. Retour de ping : Jour 4, Mon défi : "30 jours d'auto-hypnose à partager avec vous" - A nous l'hypnose

  6. Retour de ping : Jour 5, Mon défi "30 jours d'auto-hypnose à partager avec vous" - A nous l'hypnose

  7. Bonjour Virginie,

    Je pratique l’auto-hypnose depuis plusieurs semaines.

    J’arrive assez rapidement à entrer en transe, je fais des lévitations de bras très facilement, j’arrive vraiment à sentir cette profonde détente, l’impression d’être déconnecté du réel.

    Je suis tombé sur ton blog par hasard car j’ai entendu parler du lieu ressource mais je n’arrive pas à y accéder, et en faisant quelques recherches sur google ==> Me voici ! 🙂

    J’ai lu ton article « les sens au service de l’hypnose » et, d’après ce que j’ai lu, je suis visuel.
    C’est vrai que j’emploie souvent des phrases comme « Je vois », « C’est clair » et quand je me balade en forêt, par exemple, je suis plutôt branché « images ».

    Si je me permets de te solliciter c’est parce que malgré le fait que je sois visuel, j’ai beaucoup de difficultés à imaginer, dans la vie de tous les jours, mais également, et pour moi c’est encore plus gênant, en état d’hypnose.

    Disons que je peux imaginer un chemin, par exemple, mais il ne va pas rester longtemps dans ma vision, l’image apparaît puis disparaît aussitôt.

    (Je viens de faire l’exercice en écrivant et je me rends compte que j’arrive un peu plus facilement à imaginer quelque chose les yeux ouverts).

    Je suis désolé car je ne te fais pas rêver pour le coup (ahah)… Mais peut-être aurais-tu un conseil à me donner ?

    Je te remercie beaucoup par avance.

    A bientôt,
    Ludo

    1. Bonjour Ludo,
      Déjà, bravo pour ta pratique !!!
      Concernant le fait de visualiser les choses (tu me donnes une idée pour un prochain article d’ailleurs !), j’ai en effet rencontré en cabinet des personnes qui avaient bcp de mal à visualiser. J’ai même rencontré des personnes qui ne voyaient que des couleurs. Ce que je te propose, c’est de poser des intentions. Par exemple, dans ton lieu ressource, qu’as-tu besoin de ressentir ? De quelles sensations as-tu besoin pour commencer ta séance d’auto hypnose ? De la sécurité ? De la détente ? De la curiosité ? De la sérénité ?
      Tu peux simplement poser des intentions (j’aimerais ressentir telle chose…) et te laisser porter. Même si les images sont floues, ou incomplètes, c’est ok, cela fonctionnera quand même. La preuve, c’est que tu parviens déjà à réaliser les lévitations de bras ! 👍🏻
      Par ailleurs, c’est ok de garder les yeux ouverts ! Généralement, on propose de fermer les yeux, car cela permet de se centrer davantage sur soi-même et d’occulter l’environnement pour entrer en état d’hypnose. Mais chaque personne a son fonctionnement. J’ai d’ailleurs reçu en cabinet quelques personnes qui souhaitaient garder les yeux ouverts, et le travail s’est fait quand même.
      Voilà, j’espère t’avoir aidé, n’hésite pas à me donner des nouvelles ou à me poser de nouvelles questions !

      1. Virginie,

        Merci beaucoup pour ta réponse ainsi que pour ta réactivité.

        Je vais faire comme tu le proposes et je reviendrai sur ce post pour te donner des nouvelles.

        Bonne soirée,
        Ludo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.