Cette pratique qui me fait du bien… l’auto-hypnose !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

 Cet article participe à l’évènement « Ces pratiques qui vous font du bien » du blog PartageTonBurnOut. J’apprécie beaucoup ce blog, et mon article préféré est celui qui parle du yoga du rire 😉

Mais bref, revenons à l’auto-hypnose ! Lorsqu’Astrid Le Fur, auteur du blog Partage ton burn out, a proposé ce « carnaval d’articles » (plusieurs blogueurs écrivent sur un même thème et tous les articles sont ensuite rassemblés en un seul ou en format ebook), j’ai tout de suite pensé que je pourrai faire profiter ma pratique de l’auto-hypnose à un large public !

La naissance de ma pratique

route montagne

Comme la plupart d’entre vous, j’ai une vie bien remplie… le travail, la maison à gérer, les enfants (enfin, 1 seul pour moi, et c’est déjà bien assez !). J’ai une légère tendance à vite me sentir débordée, à réfléchir à toute vitesse à tout un tas de choses qui me dépassent parfois, et à faire monter la pression pour rien. Mon hypersensibilité n’arrangeant pas les choses, on peut dire que naturellement, je suis de nature plutôt stressée…

Mais ça, c’était avant de pratiquer l’auto-hypnose !!!

J’ai d’abord découvert ce fabuleux outil qu’est l’hypnose au moment où je cherchais à me reconvertir professionnellement. Je venais de passer, entre autre, une petite dizaine d’années à travailler pour un centre de formation, et je sentais que j’avais besoin d’autre chose. Mon intérêt pour le développement personnel étant présent en moi depuis des années, c’est lors d’une recherche en ce sens que je découvrais l’hypnose… une RÉVÉLATION !

J’ai d’abord compris que, grâce à cet outil, je pourrais accompagner des personnes qui avaient décidé de changer (modifier un comportement, retrouver de la sérénité, etc…) Puis, prise dans le tourbillon de ma formation à l’hypnose Ericksonienne, puis de l’ouverture de mon cabinet d’hypnose thérapeutique qui fut un succès dès le début, je ne me suis pas laissée le temps d’utiliser l’hypnose pour moi, comme si les personnes qui venaient me consulter étaient ma priorité absolue.

C’est seulement quelques mois plus tard, quand je décidais de mettre la clé sous la porte (mon organisation familiale étant incompatible avec l’organisation au cabinet), que je me rendis compte que, pas une seule fois, je n’avais pris le temps de prendre soin de moi avec l’auto-hypnose… Il était grand temps de remédier à ça !

L’auto-hypnose, pour quoi faire ?

sérénité femme fleurs

De mon point de vue, l’auto-hypnose est un très bon outil pour travailler sa sérénité, son bien-être, sa zénitude !

Evidemment, en cabinet, le praticien peut vous accompagner sur bien d’autres problématiques grâce à l’hypnose : addictions, traumatismes, gestion du poids, phobies,… Dans ces cas là, l’auto-hypnose peut venir en complément d’un accompagnement en cabinet, mais il me semble que, pour ces problématiques, un regard extérieur, des questions ciblées, peuvent permettre d’aller plus loin, et cela dans un cadre sécurisé et sécurisant (à noter : en aucun cas, l’hypnose ne peut se substituer à un avis médical).

Ainsi, depuis plusieurs mois, je pratique régulièrement l’auto-hypnose pour réguler mes émotions, et me permettre ainsi de rester la plus zen possible ! Et vous savez quoi ?! Ca me change la vie !

zen

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’état de détente induit par l’état d’hypnose va augmenter la production d’endorphines, l’hormone qui soulage la douleur, augmente le plaisir, et provoque parfois une sensation d’euphorie. De vrais hormones du bonheur !!! (en complément, vous pouvez lire l’article du Cosmopolitan « Quels sont les effets thérapeutiques de l’hypnose ? »)

Voici donc quelques uns des usages de l’auto-hypnose (liste non exhaustive ) :

  • Rester serein face à une situation stressante
  • Développer sa créativité
  • Etre plus concentré sur une tâche (et donc plus efficace… et donc plus serein !)
  • Améliorer la qualité de son sommeil
  • Booster son énergie
  • Se ressourcer
  • S’alléger d’un poids (émotionnel, psychologique)
  • Lâcher prise sur une situation
  • Etc.

Auto-hypnose : par où commencer ?

start
départ

Dans un premier temps, je dirais que vous pouvez vous rendre sur la page « Débutants, commencez ici », de mon blog 😉

Apprendre à entrer en état d’hypnose

Concrètement, pour pouvoir pratiquer l’auto-hypnose, il vous faudra apprendre à entrer en état d’hypnose. Pour certains, cela se fera rapidement et facilement. Pour d’autres, le chemin sera un peu plus long… Mais quand bien même, le jeu en vaut la chandelle ! Vous avez un outil, déjà en vous, prêt à être utilisé, entièrement gratuit, qui peut vous aider à avoir une vie plus agréable !

Sautez sur l’occasion !

Même si vous n’y consacrez qu’une demie-heure par semaine pour commencer, c’est le premier pas qui compte… et vous vous prendrez vite au jeu ! 😉

Ainsi, pour apprendre à entrer en état d’hypnose, vous devrez maîtriser les techniques d’induction (techniques qui induisent l’état de conscience modifié, c’est-à-dire l’état d’hypnose). Et là, un panel de techniques existe : la méthode Rossi, l’induction par souvenir agréable, l‘induction par fixation d’un point, et bien d’autres encore, que j’aurai l’occasion de partager avec vous (si vous n’avez pas encore téléchargé le bonus que je vous offre sur mon blog, faites le, vous pourrez ainsi tester l’état d’hypnose, en étant guidé pas à pas ! 😉 ).

La phase de « travail » sous hypnose

Une fois l’état d’hypnose atteint, vous pourrez passer à la phase de travail (sans avoir oublié au préalable de définir un objectif à votre séance d’auto-hypnose). Et là, un vaste choix de techniques s’offre à vous ! Vous en trouverez un large éventail sur ce blog, mais aussi dans les vidéos que j’ai tournées pour mon défi « 30 jours d’auto-hypnose à partager avec vous », dans lesquelles, je partage, chaque jour pendant 30 jours, une technique de travail d’auto-hypnose.

Voilà, vous savez tout sur les nombreux bienfaits de l’auto-hypnose ! Dites moi en commentaire si vous pratiquez l’auto-hypnose, et quel(s) bienfait(s) vous en retirez ! 😉


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
  •   

7 réflexions sur “Cette pratique qui me fait du bien… l’auto-hypnose !”

  1. Bonjour Virginie,
    Je pratique moi aussi l’auto-hypnose depuis quelques années. Comme tu l’expliques dans ton article j’ai pu l’utiliser suite à des décès pour m’apaiser et mieux dormir. J’ai du m’y prendre à plusieurs reprises pour y être sensible mais maintenant c’est un vrai plaisir!
    Emy

    • Merci pour ton témoignage !!! Et oui, l’auto hypnose est accessible à tous, il suffit d’un minimum d’efforts au départ pour trouver la bonne porte d’entrée à l’état d’hypnose 😉 Ensuite, on profite et on savoure…!

  2. Merci Virginie,
    Je connaissais l hypnose, mais pas l auto hypnose, l idée de pouvoir être autonome me tente bien. Merci beaucoup pour ce partage !

  3. Ping : #Podcast : Faut-il avoir peur de l'hypnose ? - A nous l'hypnose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*