5 conseils pour préparer votre séance d’auto-hypnose

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Préparer une séance d’auto-hypnose… une étape indispensable ! Je vous rassure, nul besoin d’y passer une demi-heure (il y aurait de quoi se décourager !), quelques instants suffisent…

Voici 5 conseils pour préparer une séance d’auto-hypnose efficace :

Eteignez votre téléphone portable

smartphone
téléphone

Et oui, si comme moi, vous avez déjà oublié d’éteindre votre téléphone pendant une séance d’auto-hypnose, vous avez sûrement pesté contre l’appel de tata Jacqueline juste au moment où vous étiez en train d’atteindre l’objectif ultime de votre séance ! (vous pouvez aussi activer le mode ‘avion’, ça marche aussi)

Choisissez le type d’induction qui vous convient le mieux

portes
couloir
choisir

Vous trouverez sur ce site quelques types d’inductions. Chacune ayant pour objet de vous entraîner dans ce joli état d’hypnose… C’est donc par là qu’on commence 😉

Définissez un objectif

Pour définir un objectif, vous pouvez utiliser la méthode SMART. Je vous renvoie à l’article que j’ai consacré à cette méthode ici.


Mettez en place un fusible

Et non, pas la peine de chercher un quelconque disjoncteur, et pourtant !… Un fusible, c’est le fait de donner une intention à son inconscient (pour mettre en place des mesures de sécurité en quelque sorte). Vous allez formuler à voix haute (ou pour vous-même) les limites que vous mettez à cette séance :

  • Fusible temporel : vous avez 15 minutes devant vous, pas une minute de plus. Dites vous : « Je souhaite que cette séance dure 15 minutes. Au bout de 15 minutes, je vais naturellement revenir à un état de conscience ordinaire ». L’inconscient est très réceptif à ce genre de formulation. Vous verrez que, spontanément, votre séance ne durera pas plus de 15 minutes (si vous craignez, les premières fois, de dépasser ce créneau horaire, vous pouvez programmer un minuteur, mais vous verrez que vous pourrez rapidement vous en passer)
  • Fusible de confort : pendant une séance d’hypnose, le corps réagit parfois par des mouvements involontaires (un bras qui se lève, une position un peu bancale ou avachie, etc…) Pour éviter les postures qui vous feront vous réveiller demain avec des courbatures, (ou pour éviter de vous casser la figure de votre siège !), vous pouvez poser une limite du style : « Pendant la séance, je garde le confort au niveau du corps, en toute ergonomie et sécurité ».
  • Fusible émotionnel : en cabinet, l’hypnothérapeute est présent pour accompagner des émotions qui, parfois, peuvent être un peu fortes. Il prend soin que le sujet puisse gérer en toute sécurité ses émotions. Quand vous êtes seul(e), vous pouvez poser les choses de cette façon : « Les émotions que je vais vivre pendant cette séances sont des émotions que je peux gérer ». En effet, l’hypnose a tendance à libérer les émotions. Parfois, celles vécues sous hypnose sont très fortes. Pour commencer, vous pouvez vous dire que vous allez aller uniquement vers des endroits ou évènements qui vous font du bien… des souvenirs agréables, des choses positives… (vous pourrez plus tard aller travailler d’autres choses, qui vous sont peut-être émotionnellement plus difficiles, et auquel cas, vous poserez le fusible nécessaire)
  • Fusible lié à la réassociation : vous pouvez anticiper l’état dans lequel vous souhaiteriez être à la sortie de cette séance d’auto-hypnose. Par exemple : « Quand je sortirai de l’expérience, je serai empli(e) d’énergie », ou « Quand je terminerai cette séance d’auto-hypnose, je serai particulièrement détendu(e) ».

Evitez les énoncés négatifs :

pense positif 
pensée positive
« Pense positif »

L’inconscient ne fait pas la différence entre l’affirmation et la négation. Par exemple, si je vous demande de NE PAS penser à un chat noir… j’imagine que vous êtes en train de penser à un chat noir.

Par conséquent, évitez de vous dire, durant la séance, des phrases du type « Je ne suis plus stressé(e) » ou encore « Je ne pense pas à mes problèmes »… Votre inconscient risquerait de comprendre l’inverse… ce serait quand même dommage ! Dites plutôt : « Je me sens détendu(e) » ou encore « Mes pensées sont particulièrement apaisées ».

Voilà, vous avez toutes les clés en mains pour préparer sereinement votre séance d’auto-hypnose. Vous êtes libre de commencer maintenant ! 😉


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
  •   

2 réflexions sur “5 conseils pour préparer votre séance d’auto-hypnose”

  1. Ping : Astuce : définissez un objectif pour votre séance d'auto-hypnose - A nous l'hypnose

  2. Ping : Pas d'argent pour partir en vacances ?! Utilisez l'auto-hypnose pour partir à l'aventure ! - A nous l'hypnose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*